L’adoption d’un chien ou d’un chat,
ce qu'il faut savoir !

L’adoption d’un chien ou d’un chat est une grande décision, il ne faut pas la prendre à la légère.

  • Quoi savoir avant d’adopter un chiot? 
  • Quoi savoir avant d’adopter un chat?
  • Quelle race de chien me convient le mieux?
  • Où adopter un chien?
  • Où adopter un chat?

Tant de questions tellement importantes à se poser avant de procéder à l’adoption de votre futur meilleur ami. Et vous faites bien! Car celui-ci sera à vos côtés, sur vos genoux et au pied de votre lit pour de nombreuses années. Aussi bien le choisir convenablement!


Il est facile de craquer pour ces mignons petits chiots et chatons que nous voyons dans nos actualités quotidiennement. En voyant leur petite binette et en s’imaginant la douceur de leur poil tout neuf, on aurait tous et toutes envie d’en adopter un pour avoir la chance de lui donner tout notre amour et de le voir grandir. Sans oublier ces sages animaux senior, ceux qui portent l’intelligence et la tranquillité dans leurs yeux et que nous aimerions tant donner de belles dernières années de vie. Il est vrai qu’adopter un animal est un événement très plaisant, mais il ne faut pas se laisser emporter par tout ce “cuteness” sans réfléchir. Adopter un animal est un engagement à long terme, et ce, sur plusieurs aspects de notre vie. Il est primordial de faire une introspection et de se poser des questions qui nous guideront à prendre la bonne décision.

 

Vous prévoyez adopter un animal?

Voici les grands aspects que cet articles abordera:

  1. Se questionner sur sa situation
  2. Quel animal ou race me convient le mieux?
  3. Où adopter mon animal?
  4. Que me procurer avant la venue de mon animal?

Se questionner sur sa situation. Les raisons qui me poussent à l’adoption d’un animal


    D’abord, il est important de comprendre ses besoins et de les définir. Voulez-vous un animal pour amuser et responsabiliser les enfants? Pour donner de la vie à votre foyer? Pour des expositions ou concours canins? Pour vous accompagner durant un moment difficile de votre vie? Pour en faire votre compagnon de chasse? Pour protéger votre demeure ou vous-même? Pour en faire votre partenaire d’activités physiques? Ces questions sauront vous orienter vers le genre d’animal qui vous conviendra plus. Par exemple, un chat n’est pas toujours le meilleur partenaire de voyage (même s’il y a parfois de formidables exceptions!). Un chien brachycéphale (dont le crâne est court et enfoncé, comme le carlin, le bouledogue, les shih-tzu), quant à lui, ne sera peut-être pas le meilleur compagnon pour vous accompagner durant vos activités sportives intenses, car ces races ont tendance à avoir de la difficulté à respirer. Puis, si vous voulez un ami pour vos journées cocooning, vos petites marches tranquilles et vos moments de lecture, le husky, très actif, ne sera surement pas le meilleur choix. Pourquoi ne pas opter pour un chien ou un chat senior, beaucoup plus sage?   Toutes les raisons d’adopter un animal sont bonnes, à condition d’avoir de bonnes intentions envers sa santé et son bien-être et ce, pour les plusieurs années qu’il vous accompagnera.

    Ai-je la capacité financière adéquate pour adopter un animal?

    Une autre question importante avant de procéder à l’adoption d’un animal concerne votre situation financière. Il faut entre autres avoir assez d’argent pour les frais d’adoption et les traitements qui s'ensuivent (vaccins, stérilisations, vermifuges, suivis vétérinaires…). Cependant, la majorité des élevages qualifiés et les refuges incluent ces traitements dans les frais d’adoption à des prix concurrentiels. C’est entre autres le cas des chatons en adoption au Jardin des animaux.

    Donc, il est faux de penser qu’adopter un animal gratuitement (ou presque) dans les petites annonces reviendra moins cher, puisqu’il faudra débourser de sa propre poche les coûts des soins vétérinaires, en plus de n’être pas certain de la qualité de sa génétique et de sa santé. Ensuite, il est important de penser aux frais qui s'étendent tout au long de la vie de l’animal. Le toilettage, les jouets, la nourriture, la litière, les colliers, les assurances, les rappels de vaccins… Les factures s’accumulent vite et ce, sur une quinzaine d’années!

    On estime qu’un chien ou un chat coûte environ 30 500$ tout au long de sa vie et ce, sans compter de blessures ou de problèmes de santé particuliers. Puis, il ne faut pas oublier (même si on préférerait l’oublier!) qu’une urgence ou un accident sont si vite arrivés. Un blocage urinaire, un corps étranger, une fracture, des vomissements, tant de choses peuvent arriver à notre protégé et nous pousser à consulter le vétérinaire en urgence.

    Comme le matériel médical des cliniques vétérinaires coûte extrêmement cher, le montant de la consultation monte rapidement et nous devons être prêts à payer à tout moment. Il est donc primordial de tenir un budget tampon pour prévenir ce genre d’imprévu financier. Comme le dicton le dit si bien, vaut mieux prévenir que guérir!

    Est-ce que j’ai assez de temps pour m’occuper d’un animal?

    Un autre aspect important que l’adoption d’un animal met en question est le temps. Serez-vous assez disponible pour votre nouvel ami? Entre le travail, votre vie sociale, les études, vos loisirs et vos passe-temps, aurez-vous assez de moments pour bien éduquer et faire dépenser de l’énergie à celui-ci? Il est important de vous situer par rapport à vos disponibilités. Puis, est-ce que votre situation est temporaire ou permanente?

    Au moment où nous rédigeons cet article, nous sommes en situation de pandémie au Québec (https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/) et bon nombre d’entre nous sommes confinés à la maison car notre emploi n’est pas considéré essentiel. Wow, tant de temps libre! “Quel bon moment pour s’occuper d’un animal”, se diront certains. Mais, pas tout à fait. C’est un parfait exemple pour illustrer ce que nous voulons dire par “évaluer si notre situation est permanente ou temporaire”.

    Dans une situation comme celle-ci, nous savons (ou on ose espérer) que tout ce temps libre sera seulement temporaire car la vie normale reprendra un jour. Vous retournerez au travail, vous retournerez aux études, vous vous remettrez à pratiquer votre sport préféré… Aurez-vous toujours assez de temps pour vous occuper convenablement de votre bête? Là est la question. 

    Est-ce que j’ai un environnement physique convenable à lui offrir?

    Cette question peut paraître simple à résoudre, mais elle est toutefois essentielle.

    Si vous habitez dans un appartement, il faudra vous  assurer que votre propriétaire n’a aucun problème avec le fait d’avoir un animal dans son immeuble. Ceci évitera donc les situations déplaisantes comme le fait de devoir déménager. Saviez-vous que ces situations sont une des causes principales d’abandon d’animaux? C’est pourquoi vous remarquerez qu’au mois de juillet, les refuges sont débordés… Nous trouvons donc primordial de vous sensibiliser au sujet de cette réflexion importante à faire, car ces bêtes souffrent beaucoup du stress que provoquent ces abandons. Si la réponse est négative et que votre propriétaire n’a aucun problème avec la présence d’un animal, vous pouvez passer à la prochaine vérification.

    Un autre aspect important à s’assurer est l’espace qu’offre votre appartement à votre futur animal. Si vous comptez avoir un chien, aura-t-il un espace extérieur facile d’accès pour se dépenser et faire ses besoins sans que cela ne dérange vos voisins? Pour avoir un chien qui adopte des comportements agréables, ces dépenses énergétiques lui sont essentielles. Un chien qui ne bouge pas assez aura tendance à adopter des comportements destructeurs et peut-être même de l’agressivité causée par sa nervosité. Puis, assurez-vous que les potentiels jappements (ou miaulements dans le cas d’un chat) ne soient pas un trop gros problème pour les voisins. Il faudra donc s’assurer que votre appartement soit bien insonorisé pour éviter les plaintes, car ces vocalises font partie intégrante de la vie avec un animal. 

    Mon état de santé et celui de mon entourage

    Ensuite, est-ce qu’un problème de santé empêcherait vous ou un de vos pairs de cohabiter avec un animal? Allergies, problèmes respiratoires (ex: asthme), restrictions physiques… Pour ce qui est des allergies, elles dépendent de chaque animal. Vous pourriez être allergique à un individu, mais tolérer un autre individu de la même race. Le corps humain est fait ainsi… Les éleveurs, refuges ou animaleries proposent de rencontrer l’animal avant de l’adopter.  Vous pourrez ainsi vous situer par rapport aux réactions que votre corps aura.

    Veuillez noter qu’aucun animal n’est hypoallergénique, même ceux affichés comme l’étant… Absolument tout sur terre peut être un allergène pour quelqu’un, alors imaginez comment une bête poilue peut l’être! Poil, salive, sébum, acariens (eh oui, nos amis en sont remplis!), poussière, nos chiens et nos chats sont de parfaits véhicules d’allergènes. 

     

    Quel animal ou race me convient le mieux?

    Toutes ces questions vous amèneront ensuite à déterminer quel genre d’animal convient le mieux à votre situation et à votre mode de vie. Considérez la taille, la longueur du poil, le tempérament, le besoin d’activité physique… Sachez que chaque race est totalement différente, surtout au niveau de leur tempérament. Je vous suggère fortement de faire de minutieuses recherches afin de trouver le match parfait. Ce sera votre ami pour une quinzaine d’années, ne l’oubliez pas! Ne le choisissez pas au hasard ou par coup de tête...

    Où adopter mon animal?

    Après tous ces questionnements viendra le temps de déterminer à quel endroit vous renseigner pour l’adoption de votre futur animal. Vous devinerez qu’il est excessivement important de s’assurer de la qualité de cet endroit puisque cela aura un énorme rôle à jouer sur la santé et le tempérament de votre animal. 

    • Éleveur familial ou occasionnel
    • Vendeur non qualifié ou élevage de masse
    • Éleveur qualifié et reconnu
    • Refuge
    • Animalerie

    “Éleveur familial” ou occasionnel

    Cette catégorie d’éleveur comporte du positif et du négatif. Certaines personnes n’ont que de bonnes intentions en faisant reproduire leur animal. Nous entendons souvent des gens dire qu’ils veulent faire vivre l’expérience d’une portée à leurs enfants et ainsi les éduquer. L’avantage de ce genre d’éleveur est que les chiots ou les chatons seront socialisés au maximum avec des enfants et seront exposés à toutes sortes de bruits et d’objets différents.

    Il est donc possible que ces animaux soient moins nerveux face à l’inconnu au courant de leur croissance. Cependant, vous n’aurez aucune garantie sur l’animal. Ces éleveurs n’ont pas étudié la santé et la génétique de leur animal avant de les faire reproduire. Alors il n’est pas rare que ceux-ci reproduisent malencontreusement des déformations ou autres problèmes génétiques dont les parents étaient porteurs. C’est malheureux pour l’animal car sa qualité de vie sera réduite, et vous serez bien attristé de découvrir ces problèmes au courant de la vie de votre ami poilu. Parfois, ces éleveurs n’ont pas les connaissances sur les soins à apporter à l’animal, donc l'alimentation de la mère ou des bébés n’a pas été adéquate et les traitements tels que vermifuges, vaccins et examens vétérinaire n’ont pas été effectués avant l’adoption.

    Si vous souhaitez adopter chez un de ces éleveurs, je vous conseille fortement de visiter les lieux avant de prendre une décision. Vous devrez utiliser vos 5 sens pour déterminer si votre futur protégé a commencé sa vie dans un environnement confortable.

    Est-ce que ça sent bon?

     

    Est-ce que je vois des fèces et des urines de manières exagérées?

     

    Est-ce que les parents semblent en santé physiquement et psychologiquement?

      

    Est-ce qu’ils disposent d’assez d’espace pour grandir?

     

    Ont-ils de l’eau fraîche et de la nourriture?

     

    Est-ce que la pollution sonore de cet endroit est exagérée et stresse les animaux?

     

    Est-ce que le poil des bêtes est propre et doux?

    Puis, si possible, connaissez la fréquence de reproduction de cet endroit. Certains éleveurs le font pour le profit, et mettent la santé et la sécurité de l’animal en jeu. Vous ne voudrez sûrement pas encourager une reproduction trop fréquente qui met en danger la chienne. C’est un pensez-y bien! 

    Vendeur non qualifié ou élevage de masse

    Ces élevages sont à proscrire, et même à dénoncer! Avant d’adopter, il est nécessaire de visiter les lieux dans tous les cas, toutes catégories d’éleveurs confondues. Si quelqu’un vous refuse une visite, il y a anguille sous roche. C’est louche! Un bon éleveur est fier de montrer ce qu’il offre à ses bêtes. Car il se peut fort bien que durant vos recherches, vous tombiez sur un de ces élevages cruels de masse. Qu’est-ce qu’un élevage de masse? C’est un endroit qui vise le profit. Le plus de profit possible! Les gens qui participent à cette cruauté vont faire accoupler le plus possible leurs animaux, leur donner le moins possible de nourriture et de la moins bonne qualité (bonne nourriture=moins de profit), dans les cages les plus petites (pour pouvoir avoir le plus d’animaux possibles dans le même endroit) et tout cela sans protocole d’hygiène convenable.

    Vous reconnaîtrez donc cet endroit par une propreté négligeable, une quantité de reproducteurs, de chiots et de chatons beaucoup trop élevées, et souvent par des cages empilées l'une sur l’autre. Souvent, vous allez aussi remarquer que l’élevage ne se spécialise pas dans une seule race et qu’ils ont toujours des animaux disponibles (un élevage éthique a souvent une liste d’attente, contrairement à ces mauvais élevages). Je sais qu’il sera facile de tomber amoureux avec ces pauvres bêtes et de vouloir les sauver, mais sachez que si vous en adoptez un, un autre le remplacera.

    Pour les sauver, il faut dénoncer. Si vous êtes témoins d’une situation dans laquelle des animaux sont maltraités comme dans le cas d’un élevage de masse, je vous suggère fortement de prendre la parole, car eux, ils n'en ont pas. De cette manière, vous en sauverez des centaines et des centaines de ce cauchemar. Voici le formulaire que vous pouvez remplir, ou contactez la MAPAQ au 1 844 ANIMAUX (264-6289). Nous vous remercions en leurs noms. 

    Éleveur qualifié et reconnu

    Cet élevage est un endroit de prédilection pour l’adoption de votre chaton ou de votre chiot. Ces éleveurs reconnus par les clubs (club canin/félin canadien) ont travaillé fort pour avoir leur enregistrement. Leurs reproducteurs ont passé de nombreux tests de santé et se font disqualifiés de la reproduction s’il présente un certain défaut. Dans ce cas, on dit qu’ils prennent leur retraite. Les éleveurs connaissent bien leurs chiots et essayeront de faire le meilleur match selon votre mode de vie et votre personnalité. Si vous recherchez un animal en bonne santé, avec un bon tempérament et un bon pedigree, vous faites le bon choix en optant pour un éleveur qualifié.

    Vous aurez également une garantie sur l’animal. Il est totalement acceptable de demander les papiers d’enregistrement et une visite des lieux de l’élevage à quelqu’un qui se prétend éleveur. Habituellement, un vrai éleveur qui est reconnu par un club officiel sera fier de vous montrer ces papiers et de vous faire visiter son élevage. Tout cela représente le fruit de leur travail acharné! Ceci dit, des documents de santé à jour pour les parents et les bébés, un enregistrement à un club reconnu et des parents qui ont gagné des prix sont de bons indicateurs qui annoncent qu'un éleveur est consciencieux, mais ce n’est pas une garantie. Il est tout de même important de procéder avec la même vigilance lorsque vous effectuerez vos recherches. 

    Refuge

    Adopter dans un refuge est un geste humanitaire qui mérite beaucoup de reconnaissance. Non seulement vous donnez une deuxième chance à un animal, mais vous sauvez également le prochain qui prendra sa place. L’avantage des refuges est que les professionnels qui travaillent dans ces endroits connaissent bien leurs animaux et ils savent généralement une petite partie de leur passé. Ils essayeront de vous ''matcher'' avec l’animal qui correspond le mieux à votre mode de vie et vos tempéraments.

    Vous aurez probablement la chance de rencontrer des animaux plus âgés ou démunis qui méritent tout l’amour que vous aurez à lui offrir. Puis, en adoptant un animal adulte ou senior, vous connaissez déjà une bonne partie de sa personnalité, contrairement à un jeune animal qui change constamment. Il est certain qu’adopter un animal plus âgé comporte des inconvénients. Peut-être devrez vous lui offrir plus de soins de santé qu’un autre, mais il vous donnera tout l’amour que vous lui offrirez, multiplié par mille. 

    Animalerie

    Tout d’abord, un chien doit être constamment stimulé et doit dépenser son énergie en découvrant des milliers d’odeurs et s’habituer à la présence humaine dès son plus jeune âge. Nous ne pensons pas qu’une animalerie moyenne a assez d’espace ou de temps pour s’occuper de chiots et leur offrir tout ce dont ils ont besoin.  Puis, il est beaucoup trop facile d’adopter sur un coup de tête dans une boutique pour animaux car c’est tellement accessible, et ces adoptions impulsives résultent en beaucoup d'abandons.

    Les gens trouvent les chiots mignons dans les vitrines, mais lorsqu’ils sont chez eux sous leur responsabilité, c’est une autre réalité! C’est pourquoi nous n’en avons pas dans nos succursales du Jardin des animaux. Nous souhaitons offrir à nos pensionnaires un environnement convenable le temps qu’ils se fassent adopter. Avant d’adopter un chiot dans une animalerie, assurez-vous que tous ses besoins ont été comblés afin d’éviter des troubles reliés à un manque de socialisation.

    Les chiots devraient être en contact entre eux, et non isolés séparément dans des cages, et sortis à l’extérieur régulièrement. Leur enclos doit être propre en tout temps, spacieux afin qu’ils puissent se dégourdir et rempli de stimulation comme des jouets interactifs. Puis, assurez-vous de la provenance de ces chiots. Vous ne voudriez quand même pas qu’ils proviennent d’un élevage de masse! 


    Pour ce qui est des chatons, il est plus facile de remplir tous leurs besoins. Veillez à ce que leur enclos soit propre, leur litière faite régulièrement, et que leur eau et nourriture soient fraîches. Ils doivent avoir des jouets et des endroits pour grimper et pour faire leurs griffes. Un chat, ça vit en 3D! Ils devraient également être en contact et non isolés. Assurez-vous de leur provenance, comme pour les chiots. Dans notre cas, au Jardin des animaux, nous ne recueillons que des chatons qui proviennent de portées accidentelles par des chattes de famille qui n’ont pas été stérilisées.

    Ils reçoivent des examens de santé, leurs premiers vaccins et vermifuges. Nous contribuons aussi à stopper la surpopulation de chat, car nous faisons stériliser tous les chatons qui se font adopter chez nous. Toutes ces informations sont très importantes lorsque vous choisissez d’adopter dans une animalerie. Ne vous gênez surtout pas. Poser toutes ces questions pourrait vous rassurer et signaler au conseiller que vous êtes un adoptant sérieux.  

     

    Que me procurer avant la venue de mon animal?

    Voici une “check list” de ce que vous devrez vous procurer avant la venue de votre animal. N’hésitez pas à l’imprimer pour faciliter votre magasinage. Il nous fera plaisir de vous conseiller davantage en magasin. 

     

    Que me procurer avant la venue de mon chien?

    • Deux gamelles
    • Un lit ou un matelas douillet
    • Des jouets à gruger
    • Une cage ou un enclos
    • Des balles
    • Une peluche réconfortante
    • Des gâteries pour faciliter son éducation
    • Un médaillon d’identification
    • Un collier pour poser son médaillon d’identification
    • Un harnais pour la marche et pour les voyages en voiture
    • Une laisse
    • Une nourriture adaptée à ses besoins
    • Un tapis d’éducation à la propreté (PeePee Pad)
    • Un bon nettoyant qui neutralise les odeurs d’urine
    • Une brosse adaptée à son type de pelage
    • Un coupe-griffes
    • Un shampoing et un nettoyant pour les oreilles

     

    Que me procurer avant la venue de mon chat? 

    • Des gamelles
    • Une fontaine à eau pour encourager l’hydratation
    • Un bac à litière de grandeur convenable
    • Une litière absorbante dépoussiérée, sans odeur
    • Un médaillon d’identification
    • Un collier pour poser son médaillon d’identification
    • Des jouets
    • Un griffoir
    • Un meuble pour grimper (arbre à chat)
    • Une nourriture adaptée à ses besoins
    • Une brosse adaptée à son type de pelage
    • Un coupe-griffes
    • Une cage de transport pour l’adoption et les s

    En conclusion

    Finalement, nous vous souhaitons tout le bonheur avec votre nouvel ami. Vous pouvez être assuré que nous vous accompagnerons durant toute la croissance de votre animal et nous vous guiderons dans les meilleurs soins à lui offrir. N’hésitez pas à nous appeler ou à visiter une de nos succursales pour de plus amples conseils.

    Leave a comment

    Please note, comments must be approved before they are published